Comment mieux se comprendre avec la Fenêtre de Johari

 

 

Vous êtes-vous déjà interrogé(e) sur l’image que vous avez de vous-même et celle que vous renvoyez aux autres ?

Vous est-il arrivé d’observer un écart entre la personne que vous pensez être et ce que les autres perçoivent de vous ?

Vous êtes vous déjà demandé ce que les autres pouvaient bien penser de vous ?

 

 

Autant de questions qu’il est naturel de se poser, ne serait-ce que pour s’assurer que notre image publique est cohérente et alignée avec la personne que nous sommes réellement.

 

Je vous propose aujourd’hui de découvrir un formidable outil de développement personnel et plus particulièrement une très bonne base de travail pour partir à la connaissance de soi : la fenêtre de JOHARI.

 

 

Cette matrice a été mise au point par Joseph Luft et Harrington Ingham en 1955. Elle s’inspire de la programmation neurolinguistique.

 

Principalement utilisée en marketing et en formation de commerciaux, la fenêtre de Johari permet essentiellement  de classer les différentes informations sur une personne.

 

      •Les informations dont la personne dispose sur elle-même (zone publique et cachée)

      •Les informations dont elle ne dispose pas (zone aveugle et zone inconnue)

 

Son utilisation en formation/séminaire, se révèle être un outil, un repère structurel favorisant la connaissance de soi et la connaissance de ce que les autres perçoivent et savent de nous.

 

Comme je le mentionnais plus haut, en mettant de côté cet aspect « technique de vente » qui n’est pas le but de cet article, ouvrir cette fenêtre peut-être un très bon début pour structurer la connaissance que nous avons de nous-même.

 

 

Comme vous le constaterez sur l’image ci-dessus, la matrice se décompose en 4 parties :

 

Zone publique : ce sont les informations connues de nous et des autres (tout ce que l'on veut bien dire de nous :). Cela peut-être notre emploi, notre carrière, nos études, notre situation personnelle (marié ou pas), notre âge etc... Elle représente la manière dont tout le monde nous voit.

 

Zone cachée : il s’agit de notre jardin secret, notre espace caché. Ce sont les informations que nous ne jugeons pas nécessaires de transmettre aux autres ou que nous n’avons pas pensé à révéler. (cela peut-être également ce nous décidons délibérément de ne pas mentionner). Cela peut être vos opinions politiques, votre engagement bénévole pour une association ou une œuvre caritative, tout comme cela peut être une passion non avouable pour Hello Kitty, une addiction aux jeux en ligne, un secret de famille etc... Cette zone cachée est alimentée à la fois par une action consciente et par des réflexes inconscients.

 

Zone aveugle : cette zone est particulièrement intéressante en matière de connaissance de soi. De manière schématique, elle contient ce que les autres savent et perçoivent de nous et dont nous n'avons pas conscience ou que nous ne connaissons pas. Prenons l'exemple de cette amie brillante que tout le monde a et qui manque cruellement de confiance en elle ... elle ignore complètement à quel point nous admirons son courage et ses réussites et nous avons pleinement confiance en elle !!!

Pour travailler de manière efficace sur cette zone, rien de plus simple, demandez à votre entourage ce qu'ils pensent de vous (que ce soit ce qu'ils admirent chez vous ou ce qu'ils estiment être un axe d'amélioration) : vos amis, vos collègues, votre famille sont le meilleur terrain de jeu pour obtenir un retour d'image juste et pertinent... et vous seriez sans doute très surpris de tout le bien qu'ils pensent de vous (au passage, vous venez alimenter votre compte "confiance en soi" en valorisant vos qualités et compétences).  

Cette partie est essentiellement due à toutes les actions inconscientes de notre part : notre communication non-verbale, nos lapsus, nos tics de langage…

 

Zone inconnue : toutes les informations contenues dans cette zone sont totalement inconnues de nous, et des autres. C'est tout ce qu'il nous reste à explorer et à découvrir ... En effet nous avons tous des potentiels inexploités, des talents que nous n’avons pas encore exprimés mais également des désirs et des besoins que nous gardons enfouis en nous inconsciemment. Si vous cherchez à géo-localiser cette zone, il suffit simplement d'OSER et de sortir de votre ZONE DE CONFORT, puis de laisser opérer la magie :)

 

 

 

 

Cet outil simple et ludique offre donc de nombreux avantages ...

 

 

Comme vous l'aurez compris, il implique un travail individuel associé à un travail collectif. En effet, l'intérêt naît du travail d'introspection associé à un regard croisé avec les membres de votre entourage que vous aurez minutieusement choisis pour leur bienveillance et leur objectivité.

 

 

 

La fenêtre de Johari permet donc de « changer de perspective » en nous dissociant de notre point de vue subjectif et en posant un nouveau regard sur nous-même. C’est comme si nous nous observions de l’extérieur.

Ainsi, notre jugement est moins affecté par nos émotions et nos décisions gagnent en pertinence.

 

Cette période estivale me semble être la période idéale pour aller chercher un papier et un stylo ... et ouvrir la fenêtre !

 

 

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article.

En espérant que vous y aurez trouvé des informations ou des pistes de réflexion qui viendront nourrir votre Développement Personnel & Professionnel.

N'hésitez pas à commenter et à partager cet article.

 

Coachement vôtre.

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

POST A L'AFFICHE

Comment différencier les FAITS - OPINIONS et SENTIMENTS ... pour faire toute la différence ?

July 2, 2018

1/9
Please reload

POSTS RECENTS
Please reload

Search By Tags