ETHIQUE & DEONTOLOGIE

En tant que Professionnelle de l'accompagnement, je m'engage à respecter les règles de confidentialité, de respect, de bienveillance et de supervision dans tous mes processus de Coaching, quelle que soit sa nature.

A titre indicatif et complémentaire, la Supervision est une démarche personnelle qui pour ma part s’inscrit dans un souci d’amélioration continue.

En effet, c’est une pratique qui me parait primordiale pour maintenir la qualité des services fournis ainsi qu’un moyen de développer mes propres pratiques et compétences, avec une communauté d’échange entre pairs de la profession.

La supervision permet de recevoir un regard extérieur sur ses propres pratiques et des feedbacks sur des situations concrètes de coaching.  

Ce travail entre pairs est essentiel pour comparer les pratiques, les expériences, actualiser ses connaissances et partager puis surmonter les difficultés rencontrées en séance.

Il est important que le Coach se fasse coacher et qu’il participe à des rencontres entre pairs afin de garantir un haut niveau de qualité à ses coachés.

"Il n' y a pas de propositions d'éthique, il n' y a que des actes d'éthique"

Ludwig Wittgenstein

Le coaching personnel tout comme le coaching professionnel est défini comme l'accompagnement de personnes ou d'équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs savoir-faire dans le cadre d'objectifs spécifiques.  Seule la nature des objectifs visés diffère, qu’il s’agisse d’objectifs personnel et/ou professionnels.


Je vous propose de prendre connaissance d’extraits choisis du Code de Déontologie applicable à la pratique du Coaching Personnel et Professionnel.

LES DEVOIRS DU COACH

Exercice du coaching
Le coach s’autorise en conscience à exercer cette fonction à partir de sa formation, de son expérience et de sa supervision, en mettant en œuvre un accompagnement qui s’appuie sur l’engagement du coaché et sur une relation de confiance mutuelle.

 

Contrat

Cet engagement est matérialisé par un contrat écrit qui précise les objets de l’accompagnement, la durée estimée, les modalités de restitution au donneur d’ordre en cas de relation tripartite et le tarif pratiqué. Ce contrat est rédigé dans le respect des règles juridiques en vigueur en matière de contrat de prestation de service.

 

Confidentialité
Le coach s’astreint au secret professionnel pour tout le contenu de la démarche. Il s’assure que son intervention sert les intérêts de son coaché, vérifie qu’il a la compétence pour réaliser cet accompagnement, et garantit la confidentialité des échanges selon des modalités préalablement précisées avec son client.

 

Supervision établie
Le coach est tenu de disposer d’un lieu de supervision par un pair ou un tiers compétent, et d’y recourir à chaque fois que la situation l’exige, afin de faire le point sur sa pratique et continuer à progresser.

Respect des personnes
Conscient de sa position, le coach s’interdit d’exercer tout abus d’influence. Il se comporte avec loyauté vis-à-vis du coaché dont il a accepté la confiance.

Respect des organisations
Le coach est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation au sein de laquelle s’inscrit l’activité du coaché.

Demande formulée
Toute demande de coaching, lorsqu’il y a prise en charge par une organisation, répond à deux niveaux de demande : l’une formulée par l’entreprise et l’autre par l’intéressé lui-même. Le coach valide la demande du coaché et s’assure du caractère volontaire de sa démarche.

Refus de prise en charge
Le coach peut refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à la demande, au demandeur, à l’organisation, ou à lui-même. Il indique dans ce cas un de ses confrères.

Obligation de moyens
Le coach prend tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de sa demande, le développement professionnel et personnel du coaché, y compris en ayant recours, si besoin est, à un confrère ou à une expertise complémentaire.

LES DEVOIRS DU COACH VIS A VIS DU COACHE

Protection de la personne
Le coach adapte son intervention dans le respect des étapes de développement du coaché.

Lieu et dispositif de coaching
Le coach se doit d’être attentif à la signification et aux effets du lieu et du dispositif adoptés pour la séance de coaching.

Interruption de la mission
Dans le cas où il constaterait que les conditions de réussite du coaching ne sont plus réunies, le coach s’autorise, en concertation avec le coaché, à interrompre la mission en son âme et conscience.

 

Responsabilité des décisions
Le coaching est une technique de développement professionnel et personnel. Le coach laisse de ce fait au coaché toute la responsabilité de ses décisions et actions. Le coach professionnel s’interdit tout abus d’influence et en aucun cas ne décide à la place du coaché ou n’oriente celui-ci.

 

 

 

LES DEVOIRS DU COACH VIS A VIS DE L’ORGANISATION (dans le cadre d’un coaching en Entreprise)

Protection des organisations

Le coach est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l'organisation pour laquelle il travaille.

Restitution au donneur d'ordre

Le coach ne peut rendre compte de son action au donneur d'ordre que dans les limites établies avec le coaché.

Equilibre de l'ensemble du système

Le coaching s'exerce dans la synthèse des intérêts du coaché et de son organisation.
 

 
 
 

Retrouvez  tous mes articles  sur

LE BLOG