Comment réinventer sa posture personnelle et professionnelle ?


Voici quelques pistes de réflexion sur la manière de réinventer son management en 5 étapes. Ces étapes s’apparentent fortement aux démarches de conduites du changement, et sont donc applicables dans le domaine professionnel, mais également personnel.


1) Cela doit venir d’un besoin de changement, réel et sincère, soit en situation de crise soit à l’initiative d’un leader avec de fortes convictions.

La remise en cause des pratiques managériales ne doit pas s’inscrire dans un effet de mode, ou avec des contres-intentions, l’effet produit étant alors contre-productif et néfaste pour tous les acteurs impliqués dans ces changements.



2) Une fois le besoin de changer éprouvé, il faut le communiquer ouvertement et en toute transparence.


L’innovation managériale est avant tout d’ordre culturel et doit être expliquée et légitimée si elle veut susciter l’adhésion du groupe. L’intelligence collective trouve sa fondation dans une vision commune et partagée qui confère un sentiment d’appartenance indispensable à tout engagement. Il n’est pas exclu que naturellement les membres de l’organisation qui n’adhèrent pas aux nouvelles valeurs véhiculées quitteront l’organisation d’elles même.

On peut citer l’exemple de l’enseigne Zappos qui soumet les nouveaux embauchés à un choix une semaine après leur intégration : rester ou partir avec une prime exceptionnelle et unique de 2000 $, le but étant que les nouveaux arrivants se positionnent quant au fonctionnement et à la culture d’entreprise.


3) Il faut également créer ce besoin de changement


Il s’agit ici pour les entreprises d’inviter leurs salariés à verbaliser et formuler les problèmes qu’ils rencontrent, leurs doutes, ou toute source d’insatisfactions qu’ils éprouvent, et surtout d’y apporter une réponse quitte à ce que certaines questions demeurent sans réponse, le plus important étant de maitriser les signaux faibles pour transformer les problèmes en opportunités d’amélioration de l’existant.

Pour ce faire, adopter une posture de manager-coach est souhaitable et profitable, l’enjeu étant d’accompagner et de soutenir ses équipes qui devront faire preuve de courage pour libérer une parole culturellement réprimée dans les entreprises. La capacité de remise en question et d’écoute des managers et dirigeants est alors primordiale pour initier le changement. L’humilité et l’auto-compassion sont également des qualités qui aideront les managers à accepter l’échec ou les dysfonctionnements des process en cours pour laisser la place à de nouvelles opportunités.


4) Il faut mobiliser l’intelligence collective, et ce à tous les niveaux de l’entreprise en partant du principe que tout le monde peut avoir de bonnes idées et que cette activité n’est pas réservée à un groupe d’expert.

Robert Dilts estime que 3 facteurs doivent être réunis pour engendrer de l’intelligence collective :

- Un objectif commun

- De l’interaction entre les gens

- Un niveau de synergie avec une implication émotionnelle


C’est ce qu’il appelle la collaboration générative où chaque individu à la conscience de son « soi » tout en formant un tout avec les autres (principe de l’héroïsme).



5) Il faut mettre en place des communautés


Ces communautés d’engagement permettent de décloisonner sans révolutionner l’organigramme, l’idée étant de mobiliser les collaborateurs autour de projets, de regards croisés et de partage d’expériences mais aussi d’inciter aux activités favorisant la convivialité au sein de l’organisation.



Gardons à l’esprit que l’enjeu de tout cela est de rallier les 61% de non engagés au travail…mission oh combien complexe compte tenu de la pléthore d’arguments que tout réfractaire au changement opposera à l’innovation managériale (ou personnelle) lorsqu’il s’agira de s’engager dans la réinvention de leurs pratiques.


Attardons-nous sur les objections classiques, dans le désordre…

-Nous ne sommes pas encore prêts

-Chez nous c’est différent

-Cela va être très compliqué de faire évoluer les mentalités

-Les syndicats ne seront pas d’accord

-On n’a pas le budget



Que ce soit dans le domaine du développement professionnel ou personnel, qui suppose une véritable envie de transformation, les fausses vraies bonnes excuses ne manquent pas pour ne pas y aller et rester « bien au chaud » dans sa zone de confort.





En inversant la question du pourquoi changer il est intéressant de réfléchir à ce qui motive un individu à ne pas changer, le palmarès des arguments cités plus haut n’étant qu’un florilège de fausses excuses visant à éviter de se poser les « vraies questions ».


Si l’on se réfère à l’EFT[1] par exemple il est primordial de s’attarder sur la phase de préparation, sans quoi le protocole ne fonctionnera pas. Cette phase appelée IP (Inversion Psychologique) consiste à identifier les « bénéfices secondaires ». Il peut en effet y avoir une dissonance entre le conscient et l’inconscient. (En conscience je veux opérer un changement et l’inconscient s’y oppose, mais pourquoi, que vais-je y perdre, et qu’ai-je à gagner à rester là où j’en suis ?).

La première étape consiste donc à prendre conscience de cette dissonance puis la corriger, c’est à ce moment-là que le travail peut commencer. Il est donc important de communiquer et d’avoir une vision claire et partagée de ce que vos collaborateurs gagneront à « jouer le jeu de la transformation ». La mise en mouvement ne pourra être initiée que par une envie de changement bénéfique et durable et pour créer cette envie il faut mettre vos équipes en condition de remise en question permanente.



L'intervention d'un professionnel de l'accompagnement peut être une démarche pertinente dans la mesure où il va jouer un rôle de facilitateur dans la conduite du changement et ainsi augmenter les chances de succès dans la mise en place de ce nouveau management.



Merci d'avoir pris le temps de lire cet article.

En espérant que vous y aurez trouvé des informations ou des pistes de réflexion qui viendront nourrir votre Développement Personnel & Professionnel.

N'hésitez pas à commenter et à partager cet article.

Coachement vôtre.






[1] Emotionnal Freedom Technique – Technique de libération émotionnelle à visée thérapeutique qui utilise les mêmes méridiens que l’acupuncture. Le patient tapote des points précis selon une « ronde » établie et répète des phrases en suivant le thérapeute.



POST A L'AFFICHE
POSTS RECENTS
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic